Multicorps, la compagnie - Marcel Gbeffa
Marcel Gbeffa découvre la danse contemporaine en 2001 dans la section danse contemporaine de l'association béninoise ORIculture où, en plus de la danse, il assure la logistique du festival solo « Seul sur scène ». Il participe à plusieurs ateliers et stages dont la 8ème édition de formation professionnelle de danse traditionnelle et contemporaine d'Afrique à l'Ecole des Sables de Germaine Acogny au Sénégal.
En tant qu'interprète, il intervient dans plusieurs créations de chorégraphes internationaux dont les plus récentes : le solo, « Marcel, ici et maintenant » (Marceline Lartigue), « Sueur des Ombres » (Andréya Ouamba) et « Good Dance » (Reggie Wilson/Andréya Ouamba) avec qui il tourne et donne des formations aux Etats-Unis. Marcel Gbeffa a travaillé avec des chorégraphes et pédagogues de renom comme : Norbert Senou et Caroline Fabre (France/Bénin), Patrick Acogny et Germaine Acogny (Sénégal/France), Longafo Eyeoto (Congo), Nora Chipaumir (Zimbabwe/New-York), Vincent Mantsoe (Afrique du Sud), Michelle Broda (France) Sarah Carlson (USA) et bien d'autres.
Ses talents chorégraphiques sont repérés en 2010 avec son solo « Et Si. » (création 2008) qui sera sélectionné pour le concours solo des Rencontres Chorégraphiques d'Afrique et de l'Océan Indien.
En 2010, Marcel Gbeffa crée le duo « Ombre primitive ». Puis, en 2011, dans le cadre de l'évènement « Dansons maintenant I » de la Fondation Zinsou (Bénin), qui s'est déroulé autour des photos d'Antoine Tempé, Marcel Gbeffa crée le duo « Le couloir de l'amour » et la pièce collective « Sans Regard ». Il a ensuite collaboré avec la chorégraphe Maria-Luisa Angulo de Trias Culture pour concevoir le duo « Solitude Blues ». Une tournée brésilienne clôt cette année 2011, riche en créations. En 2012, Marcel Gbeffa poursuit son élan créateur en réalisant la pièce collective « Noir Mirage » pour « Dansons maintenant II », le duo bénino-brésilien « Vodoun » et le solo « Derrière le rideau ».
En 2008, Marcel Gbeffa crée sa compagnie avec sa collaboratrice Valérie d'Almeida sous le nom de Multicorps/Marcel Gbeffa et en prend la direction artistique. Parallèlement, ils fondent une école de danse à Cotonou qui devient, en septembre 2011, le premier Centre Chorégraphique du Bénin.