Orphée Georgah AHEHEHINNOU

Artiste danseur béninois, Orphée Georgah AHEHEHINNOU est devenu un amoureux de la danse en découvrant sa muse. En 2004, par son don pour la danse qui a profité à différents groupes artistiques du Bénin ( Association OriCulture, vidélia dance club… ) ce qui marque le début de son auto-formation professionnelle. En 2008, il rencontre Anice Pépé, le disque d’or de la musique traditionnelle béninoise et devient une année après, coordinateur des danses, chargé de la chorégraphie et du modélisme de son groupe artistique.
Quelques années plus tard, il participe à des stages et formations à travers des ateliers en danse contemporaine dans la quête de tailler sa muse. Ce qui lui a permis d’acquérir d’autres connaissances avec des chorégraphes comme Andreya Ouamba, Marcel Gbeffa, Bienvenu Basie, Wendy Jehlen, Vincent Harisdo, Richard Adossou, Gaya Gangara et Rachelle Agbossou pour ne citer que ceux-là. En 2015, il intègre le groupe de ballet traditionnel ( 3L ifèdé ) où il découvre de nouvelles danses traditionnelles béninoise. Il intègre ensuite la Compagnie Multicorps. En 2016, il créé sa propre compagnie de danse « Aflikidjoo » et partage son expérience avec des jeunes danseurs béninois. Il participe au 8ème jeu de la Francophonie Abidjan en 2017 avec la Compagnie Multicorps/Marcel Gbeffa. Après son rôle d’interprète dans deux différentes pièces de la Cie-Dimension en 2018, il fait une résidence et créé sa première pièce intitulée « Prisonnier de son ombre« ; puis « Bamako« . En 2019, il participe au festival Fari foni waati #3 où il a enrichi son expérience avec d’autres chorégraphes venus de diverses contrées ( Qudus Onikekou, Michael Moya et Taofic Idzediou ). L’artiste est sélectionné dans un projet de Marcel Gbeffa et Sarah Trouche intitulé DIDĘ, inscrit dans la saison Africa 2020. Ce projet a récemment été présenté au CDCN Ateliers de Paris et au Lieu Unique de Nantes. En 2021, il reçoit son diplôme de formation en danse traditionnelle et contemporaine d’Afrique pour la promotion 2018-2020 à l’Ecole des Sables au Sénégal.

Copyright © 2021 Agence Taboo